-ing


-ing

⇒-ING, suff.
Suff. de mots anglais généralement noms d'action de genre masc., empruntés en français.
A. — 1. [Le mot en -ing désigne une activité, une techn., un processus]
a) [Le mot désigne un sport ou des pratiques liées au sport] V. bowling, camping, doping, footing, forcing, jogging, jumping, karting, skating, yachting et aussi :
curling. ,,Jeu pratiqué dans les pays nordiques, qui s'apparente à la fois au tir sur glace et au jeu de boules : il consiste à atteindre un objectif en décrivant une légère boucle`` (Alpha Encyclop. ds ROB. Suppl. 1970).
[Le mot est en fonction de déterminant exprimant la destination] V. punching-ball, sparring-partner, starting-bloc, touring-club.
b) [Le mot appartient au vocab. industr. et écon.]
[Il désigne un procédé technol., une techn.] V. cracking, dry-farming, pressing.
[Il désigne une pratique écon.] V. clearing, dumping, leasing.
[Il désigne des activités liées à la gestion] V. marketing, planning et aussi :
engineering, francisé en ingénierie ou en ingénieurerie. Étude globale d'un projet industriel sous ses aspects techniques, économiques, sociaux, etc. (d'apr. Pt ROB. 1977).
c) [Le mot désigne un phénomène, une techn.] V. dispatching, fading, monitoring et aussi :
aqua-plan(n)ing. (aqua-planing, aqua-planning) Perte d'adhérence d'une automobile lancée à grande vitesse sur une chaussée couverte d'une pellicule d'eau. Recommandation officielle : aquaplanage (d'apr. Pt ROB. 1977; ds GILB. 1971)
d) [Divers] V. happening, kidnapping, lifting, parking, shopping.
[Le mot est en fonction de déterminant exprimant la destination] V. chewing-gum, living-room (ou living), rocking-chair.
2. [Le mot désigne exclusivement le résultat de l'action] V. briefing, building, listing, looping, meeting, standing, travelling.
B. — [Le mot désigne un lieu ou une chose concr. dont la destination est exprimée par la base]
1. [Il désigne un lieu] V. bowling, camping, dancing, dispatching, parking, pressing, skating, sleeping.
2. [Il désigne une société jur.] V. holding.
3. [Il désigne un appareil] V. monitoring.
4. [Il désigne un vêtement] V. smoking, training.
Morphol. En angl., les noms d'action en -ing sont le plus souvent dér. de verbes. Cependant il existe des dér. à partir de subst. : caravaning, karting, monitoring, shopping, yachting. Footing constitue un ex. particulier, v. l'étymol. de ce mot en fr. Il convient également de noter les conséquences de la troncation de termes déterminés, possible en fr. mais non en angl. : dancing, living, sleeping, etc. peuvent, en fr., désigner le lieu où s'exerce l'activité (cf. J. HUMBLEY, cit. infra t. 1, p. 61).
Productivité. Le nombre des empr. en -ing est en progression constante. L'éd. de 1977 de Pt ROB. ne supprime pas de mots de l'éd. de 1967, mais en ajoute une quinzaine, souvent assortis d'une proposition d'adaptation fr. ou d'équivalence : aqua(-)plan(n)ing/aquaplanage, brushing, caravaning/caravanage, engineering/ingénierie, factoring/affacturage, franchisingranchisage, happening, leasing/crédit-bail, lifting/déridage, listing/listage, merchandising/marchandisage, monitoring/monitorage, rating, rewriting, training. Zonage apparaît sans qu'il soit précisé qu'il s'agit d'une adaptation de zoning. Il reste que les empr. en -ing n'ont souvent qu'une existence éphémère et ne pénètrent pas réellement la lang. J. HUMBLEY (cit. infra, p. 86), observant la presse de 1959 à 1969, relève 54 vocables dont 22 figurent dans les listes citées supra A et B. Le fait est révélateur de la pression exercée sur le lex. français.
Prononc. et Orth. : [-]. ROB. donne jusqu'à 6 prononc. différentes selon les mots (CATACH-GOLF. Orth. Lexicogr. 1971, p. 44 et 140). [-] p. anal. avec la finale fr. -oing (poing...) ds shampooing. Vx [-] att. par le mot poudingue (XVIIIe s., géol.). P. plaisant., qqf., reprise de l'anc. prononc. : [-] et [-] dans meeting. Plur. : des pressings, meetings, smokings (prononc. comme au sing.). Étymol. et Hist. Suff. empr. à l'angl. Avant le XXe s., les empr. désignant des activités sont rares : meeting (1733), curling (1792), clearing-house (1833), skating (1876). Bbg. BECKER (K.). Sportanglizismen im modernen Französisch. Meisenheim, 1970, p. 44, 59. - DUB. Dér. 1962, p. 14, 72, 73, 95, 110. - ÉTIEMBLE (R.). Parlez-vous franglais? Paris, 1964, pp. 149-150. - GUILBERT (L.). Anglomanie et vocab. techn. Fr. mod. 1959, t. 27, pp. 272-295. - HUMBLEY t. 1 1974, p. 61. - LÜDTKE (J.). Prädikative Nominalisierung mit Suffixen im Französischen. Tübingen, 1978, p. 157. - ORR (J.). -Ing, suff. fr.? Vie Lang. 1962, pp. 498-501.

-ing
Suffixe anglais du participe présent, apparaissant en français dans de nombreux emprunts (l'un des premiers est meeting, 1733) et dans quelques mots (faux anglicismes) formés en français (ex. publicitaire : schwepping, sur le nom de marque Schweppes).
REM. La prononciation française courante des mots français en -ing est flottante, de [iŋ] à « -igne » [iɲ] en passant par [ɛ̃], [ɛ̃g].

Encyclopédie Universelle. 2012.